«Moi c’est comme ça que j’ai découvert la connaissance du monde»: Expériences de la nature chez les personnes ayant vécu dans des institutions suisses pour enfants et adolescents handicapés physiques (1950-2010)

Depuis le milieu du 20e siècle, les personnes ayant un handicap physique ou un polyhandicap vivant en Suisse ont généralement été réadaptées et socialisées en institution. Ces personnes ont vécu cette socialisation comme étant séparative. Par conséquent, la mise en contact des enfants et adolescent-e-s ayant des déficiences physiques avec la nature s’imprègne de logiques et d’enjeux différents que ceux assignés aux jeunes non handicapé-e-s.

Ainsi, du point de vue des enfants ou adolescent-e-s socialisé-e-s en institution, les sorties en nature sont l’occasion de se confronter à d’autres expériences que celles vécues dans le milieu institutionnel fermé. Les jeunes vivent des expériences sociales différentes avec leurs pairs et le personnel encadrant; ils et elles connaissent des sensations physiques nouvelles au contact des éléments naturels. La nature devient un véritable «espace de liberté».

Nous souhaitons présenter des expériences de la nature à travers les témoignages de personnes (nées entre 1950 et 1990), ayant un handicap physique ou un polyhandicap, qui ont été socialisées dans leur jeunesse en institution. En confrontant ces données de terrain, issus d’entretiens narratifs, avec des publications d’expert-e-s et des archives institutionnelles, nous reconstruirons les pratiques institutionnelles en matière d’accès à la nature. Nous nous demanderons si, du côté des institutions comme des personnes concernées, l’accès à la nature peut être perçu comme une méthode pédagogique préparatoire à l’insertion dans un environnement plus complexe.

ReferentIn