Croix-Rouge nationales et aide alimentaire dans l’Afrique des années 1960

Dans les années 1960, l’accession à l’indépendance de nombreux États africains entraina également la création de nouvelles sociétés de Croix-Rouge appelées à prendre une véritable part dans les activités humanitaires au sein de leurs espaces nationaux respectifs. À partir de l’exemple d’un programme de distribution de lait mis en place par la Croix-Rouge congolaise au début de cette décennie, on se demandera dans quelle mesure ces programmes d’aide alimentaire contribuèrent au développement des sociétés nationales et quels furent les défis que leur mise en œuvre posa à des structures qui devaient se (ré)inventer au moment de la décolonisation. Il s’agira par ailleurs de réfléchir à la façon dont ces sociétés s’inscrivirent dans les circuits internationaux de l’aide alimentaire en direction de l’Afrique, alors que les organisations onusiennes s’emparaient du problème de la faim dans le monde et que les ONG étaient de plus en plus nombreuses à s’y intéresser. Il sera notamment question ici d’interroger leur rôle dans la distribution des denrées et dans la production des savoirs sur l’alimentation et la situation sanitaire dans les pays concernés. Enfin, en tant qu’interfaces entre les sphères nationales et les réseaux humanitaires internationaux, elles constituent également un terrain d’observation intéressant pour saisir l’impact des représentations culturelles sur les programmes d’aide alimentaire et évaluer leur efficacité à l’échelle locale.

ReferentIn