Le souci du roi: santé, maladie et le corps naturel de Louis XV

Le corps naturel du roi, contrairement à son second corps, le corps mystique, est considéré comme apolitique. Un accent particulier a été mis sur la fonction suggestive de la métaphore, qui, selon l'opinion dominante, était l'un des fondements essentiels du pouvoir politique. Selon ce point de vue, l'apparence du pouvoir signifie en fait le pouvoir. Contre cette idée, cependant, cette contribution attire l'attention sur le corps naturel ou physique du roi. Car celle-ci pourrait bien être politique sans être complétée par une cérémonie mystique avec un second corps. Le corps naturel du roi était considéré par les contemporains comme étant dans un haut degré de décrépitude. Au moment de la maladie, la crise politique du système monarchique s'intensifie. Lorsque Louis XV tombe malade de la variole en 1774, ce qui entraîne sa mort, on peut étudier en détail dans les témoignages de la société courtoise comment le corps physique fonctionne comme le centre de gravité politique de la monarchie jusqu'à la fin, mais perd ensuite cette fonction politique d'un seul coup par sa disparition. Du point de vue du patient royal, cette crise politique ne semble pas être causée par son second corps mystique, mais simplement par la détérioration de son corps physique. Cet exemple montre que, si la métaphore des deux corps n'est pas réfutée, il est néanmoins nécessaire de découvrir d'autres fonctions politiques du corps naturel.

ReferentIn