Les pédagogues Elise et Célestin Freinet face à l’enthousiasme pour la nature durant l’Entre-deux-guerres

Dans le cadre des multiples expériences émergeant durant l’Entre-deux-guerres, la nature est au cœur de nombreuses réflexions de groupes sociaux de cette période (néo-naturiens, naturistes, théosophes et pédagogues) (Brehony, 2004; Soler Mata, 2011). Par-delà un consensus global en faveur de l’enfance, les positions sont loin d’être homogènes au sein du champ de l’éducation nouvelle, suscitant paradoxes et controverses, lorsqu’il s’agit de penser l’action des adultes, le milieu éducatif et les questions sociales et politiques. En s’appuyant sur des documents d’archives et des sources imprimées, cette communication se propose de délimiter la position des pédagogues français Élise et Célestin Freinet dans ces débats traversant l’éducation nouvelle et le naturisme. L’enjeu est de voir en quoi ces pédagogues aux références multiples (marxisme, naturisme) abordent certaines thématiques (nature des êtres humains et des enfants, prise en compte des milieux naturels dans les contextes éducatifs, spontanéisme et mythe du retour à la nature) contribuant en cela à l’enthousiasme grandissant autour de la nature de l’enfant tout en se distinguant par une approche matérialiste.

Sources

Fonds Freinet. Archives départementales des Alpes Maritimes.

Revue L’Éducateur Prolétarien

Références bibliographiques

Brehony, K. J. (2004). A new education from a new era: the contribution oh the conferences of the New Education Fellowship to the disciplinary field of education 1921-1938. Paedagogica Historica, vol.40, 5-6, 733-755

Go, H. L. & Riondet, X. (2021). À côté de Freinet. (2 vol.). Presses universitaires de France.

Soler Mata, J. (2011). Pedagogía contemporanea y teosofía en Cataluña durante el siglo XX : De los principios a las prácticas educativas. In P. Celada Perandones (ed.), Arte y oficio de Enseñar. Dos siglos de perspectiva histórica (647-656). El Burgo de Osma (Soria).

ReferentIn